Yo-kai Watch 2 : Fantômes Bouffis

24 juin 2017
Testé par sur
Disponible sur
3

Pas assez d'ambition

Yo-kai Watch 2 : Fantômes Bouffis est un bon jeu qui retranscrit parfaitement l'univers de l'animé éponyme. Seulement il est trop lisse et donc destiné aux plus jeunes. Level5 a fait le travail graphique et sonore mais les améliorations de gameplay apportées à ce volet ne le distinguent pas assez du premier. Il n'en manque que peu pour que Yo-kai Watch 2 puisse être comparé à un volet Pokemon, ce qui est déjà un exploit. C'est avec amertume que ces remarques négatives émergent car l'aventure déjantée, les personnages pleins d'humour et leurs différentes personnalités rendent Yo-kai Watch 2 vraiment attachant. Les joueurs de plus de 12 ans n'auront là pas assez de consistance pour les retenir.

L'animé Yo-kai Watch, star des cours de récré et des produits dérivés, nous revient sur 3DS dans un double volet : Fantômes Bouffis et Esprits farceurs. Vous incarnez de nouveau le héros Nathan accompagné de ses joyeux monstres. Le premier épisode fut prometteur mais largement perfectible, celui-ci sait-il corriger le tir pour devenir un jeu vidéo à part entière et non plus un épisode interactif ?

L'histoire

À l'instar du premier volet, et du dessin animé, vous incarnez Nathan le jeune chasseur d'insectes. Nathan a la particularité de voir et d'interagir avec les Yo-Kai grâce à sa montre, la fameuse "Yo-Kai Watch". Ces esprits farceurs sont directement issus du folklore japonais. Nathan peut même les rallier à sa cause en invoquant ses amis afin de les combattre (point "Pokemon" atteint) ou tout simplement pour leur rendre service afin de les amadouer. Les Yo-Kai influencent les humains qui les entourent. Ainsi, si vous constatez des comportements étranges autour de vous, nul doute qu'un Yo-Kai se trouve dans les parages. C'est accompagné de Whisper, un esprit-valet, que Nathan vit ses aventures. Celle de Yo-kai Watch 2 : Fantômes Bouffis débute mal car des sorcières jumelles Yo-Kai volent votre montre et vous rendent amnésique.

À l'identique du premier volet les premières heures de jeu se traînent car elles ont tout d'un tutorial qui n'en finit plus. Cela ne représente cependant qu'un faible pourcentage de la durée de vie totale. Plus de 350 esprits sont à capturer et certains sont très difficiles à amadouer. De nombreuses quêtes et objets sont à débloquer, allongeant par conséquent la durée de vie. Comptez une trentaine d'heures de jeu pour apercevoir le bout de l'aventure principale.

Une fois cette première partie terminée vous vous engagez dans une aventure à travers le temps pour le moins loufoque. Avec pour point de départ une querelle entre les parents de Nathan vous n'en finissez plus de vivre des quêtes grotesques mais rendues tellement mignonnes par ces Yo-Kai aux mimiques et répliques incontournables. Level5 a tout particulièrement soigné la partie sonore, rendant la comparaison avec l'animé évidente.

Les combats connaissent quelques améliorations mais vous restez spectateur.

Le principe

Le système de combat, encore une fois quasi identique au premier volet, ne vous donne que la place de spectateur. Cela en fait le gros point noir du jeu qui est très certainement adapté aux plus jeunes. Seulement il se prive ainsi d'un large public. Vos Yo-Kai combattent seuls et vous ne les assistez que pour lancer leur âmultime (compétence spéciale), plutôt efficace, contrairement aux nouvelles âmultimes "M" peu efficaces et gourmandes en barres d'âmes. Vous les purifiez également afin de les libérer des sorts de leurs adversaires. Au final, cela ne représente que des mini-jeux très courts, sans réel intérêt au regard du niveau général de difficulté. D'ailleurs, la difficulté est plus linéaire dans ce volet que dans le premier. Sauf pour les deux boss finaux, dont le combat en rebutera plus d'un.

Il vous faut également capturer les Yo-Kai, pour cela il faut les combattre mais le choix final de vous rejoindre ou non est sujet à un jeu de hasard. Amadouer votre adversaire avec de la nourriture ou des objets influe sur ce jeu de hasard. Comprenez par là qu'en lui donnant le mauvais item alors vous subissez un malus qui diminuera les chances de devenir ami avec ce Yo-Kai. Là aussi nous tombons dans la bizarrerie car malgré de mauvais choix certains esprits vous donneront du bonus, voire resteront indifférents à vos avances.

Échappez à Gargaros jusqu'à 4 joueurs en mode sans fil.

Le multi

Les combats et échanges en ligne sont maintenant possible. Les premiers amenuisent l'amertume laissée par la trop grande facilité de l'aventure principale en affrontant d'autres joueurs en ligne. Ce sont des combats classiques débutant sans jauge d'âme rendant ainsi les débuts laborieux. Le système de remplacement de Yo-Kai de l'aventure solo se voit modifié en imposant un délai entre chaque modification. Notez également que vous ne pouvez améliorer ou guérir vos combattants faute d'objets disponibles durant le combat : à vous de les choisir avant.

Les échanges, comme dans Pokemon, permettent de donner ou recevoir les médaillons représentatifs de vos amis esprits. Notez également la présence d'une mini-application : "Yo-Kai Watch Buster" qui permet à plusieurs en local de combattre Gargaros le géant. Cette application est un réel plus de la cartouche.

La qualité graphique est au rendez-vous.

Pour qui ?

Yo-kai Watch 2 : Fantômes Bouffis ne passionnera pas les foules. Qui ne connait pas la série ne s'intéressera probablement pas au jeu qui en est un prolongement. Quant aux fans, le titre ne s'adresse qu'aux plus jeunes d'entre eux. Il pourrait cependant, avec peu de changements, pourrait séduire des adultes peu exigeants. Ils seront alors séduits par les graphismes et la diversité des Yo-Kai tous plus Kawaii les uns que les autres.

Il y a des chances que vous fassiez la même tête.

L'anecdote

Dans Yo-Kai Watch Buster, incarnant le renard blanc à neuf queues Barakabo (celui-là même que dans Naruto) je m'amusais à détruire les sbires du démon Gargaros. Voyant une flèche rouge indiquant, pensais-je, encore un sbire je tentais de l'écraser avec de la glace. Seulement c'était Gargaros en personne et je dus battre le record du 100 mètres en traversant la carte avec tous les ennemis à mes trousses. Au passage, tentez un affrontement Cigalopin (une cigale) contre Gargaros (un géant) pour un massacre en bonne et due forme.
Les Plus
  • De nouveaux Yo-Kai, objets et quêtes
  • L'ajout de la Yo-Kai Watch Zero pour les combats
  • De nouvelles applications, tel Yo-Kai Watch Buster
  • Les musiques de l’anime
  • Un plus grand espace de jeu
  • Des combats et échanges en ligne
Les Moins
  • Une difficulté pour devenir ami avec des Yo-Kai
  • L’aventure principale met longtemps à vraiment commencer
  • Un sentiment d’inutilité pendant les combats
  • Des combats trop faciles au bout d’un moment