Sniper Ghost Warrior 3

29 juin 2017
Testé par sur
Disponible sur
2
  • Éditeur CI Games
  • Développeur CI Games
  • Sortie initiale 25 avril 2017
  • Genre First Person Shooter

Un passé difficile à digérer

Avec pas mal de retard, la série des Ghost Warrior se devait d'évoluer pour espérer survivre. Même si Sniper Ghost Warrior 3 franchi un cap, en proposant un monde convaincant et des missions intéressantes, tout n'est pas encore une franche réussite. À commencer par la technique. En plus de faire preuve d'un certain laisser aller au moment de la conception des décors (jeu AA), vous bloque régulièrement dans votre progression par des gels et autres complications. Le jeu propose tout de même une aventure cohérente, que nous vous conseillerons de passer dans les difficultés les plus hautes, ne serait-ce que pour retirer les aides au tir.

Difficile parfois d'être une suite : la pression de bien faire, procurer plus de plaisir au joueur ou laisser un souvenir meilleur. Mais dans certains cas, c'est pire : comment faire oublier les fautes de nos ancêtres. Et c'est la tâche de Sniper Ghost Warrior 3. Autant vous prévenir tout de suite : y a du boulot !

L'histoire

Jon North est un jeune soldat américain. Après une mission de routine avec son frangin, les événements tournent mal et ce-dernier est enlevé. Quelques temps plus tard, vous êtes emmené en Géorgie pour votre nouvelle mission : neutraliser les séparatistes avec l'aide d'une équipe locale. Et quitte à faire un voyage pour le boulot, autant y rajouter des éléments personnels. Votre personnage est un stéréotype de héros militaire, avec ses bons et ses mauvais côtés. Comme tout bon héros, il croisera évidemment son méchant : Armazi.

Le scénario n'est pas d'une qualité exceptionnelle et donne même régulièrement dans le cliché. Cependant, il représente un réel bond en avant dans votre progression par rapport aux deux épisodes précédents. Vous bénéficiez régulièrement de sympathiques vidéos, d'accroches ou compléments d'histoire. Par contre, vous vous trouvez très clairement devant un jeu AA au budget limité. L'open-world en trois parties mis en place n'est pas franchement joli. Les cinématiques, quant à elles, sont un peu plus abouties. Cela desserre globalement l'immersion, heureusement rattrapée par la bande son teintée de folklore local.

Les head shot sont gratifiés de kill cam.

Le principe

Sniper Ghost Warrior 3 est un jeu de tir à la troisième personne qui mise sur un mixte entre trois caractéristique : le sniper, l'infiltration et l'action pure. En jeu, cela se caractérise souvent par une approche utilisant drone/jumelle afin de nettoyer les gardes gênants, pour ensuite rentrer discrètement dans les zones et enfin finir le ménage d'une manière efficace. Toutes les missions n'utilisent pas ce système puisque vous pouvez parfaitement abattre la cible de votre planque lointaine et rebrousser chemin aussitôt. L'équilibre des trois phases est plutôt bonne, servie par une IA intéressant mais avec ses petits sauts d'humeurs.

Finis les couloirs des deux premiers épisodes, vous voici dans un monde ouvert largement inspiré de la série Far Cry. Cet open-world divisé en trois parties vous propose points d'intérêts, missions secondaires et autres objets à collecter. Là aussi, le progrès est notable et vous pouvez facilement vous plier au jeu. Cependant, comme dans sa muse, il naît rapidement une forme de répétitivité. Vous disposez aussi d'un planque par secteur qui vous laisse le choix de dormir, refaire le plein de munitions ou en fabriquer avec les matériaux récupérés. C'est également là que vous commencerez les missions principales.

En fonction de vos frags et de votre style, vous gagnez de l'expérience qui sera automatiquement affectée à l'une de vos catégories de compétences. En débloquant les précieux points, vous améliorez vos aptitudes, ajoutant une vision nocturne à votre drone par exemple, en augmentant la durée de votre apnée ou les quantités de matériaux récupérés. Les trois arbres amènent des petits bonus dans votre progression mais ne change en rien l'expérience de base.

Le jeu propose trois environnements variés, la neige étant sans doute la plus agréable.

Pour qui ?

Notamment à cause de sa technique, Sniper Ghost Warrior 3 ne se destine qu'aux seuls amateurs de jeu d'infiltration et de sniper. En effet, ces éléments étant indispensables dans toutes les missions, vous ne pourrez pas tenter une approche FPS classique. Un jeu de niche ou presque.

Le passage par le repérage au drone est nécessaire pour une mission qui se termine bien.

L'anecdote

Tout au long de l'aventure, j'ai été confronté a une IA déconcertante. Si quand vous êtes repéré, les soldats se pressent sur vous tout en gardant deux ou trois éléments à distance, le reste du temps c'est un peu plus compliqué. Lors d'une mission dans une gare en travaux, j'ai été confronté à cela. Après un ménage efficace des premiers ennemis et un repérage des éléments lointains, je me suis fais tuer en étant accroupi et dissimulé (je vous passe les insultes du moment) par un garde resté à l'autre bout des quais qui m'a froidement abattu à plus de 150 mètres. Un restart plus tard, ce même garde ne m'a pas vu, j'ai pu aller le tuer au corps à corps tout en utilisant le chemin direct en courant sans aucune discrétion. Les voix de l'IA sont impénétrables.
Les Plus
  • La complémentarité des genres (sniper, infiltration et massacre à l'Ak47)
  • Les musiques dépaysantes
  • Le monde ouvert en trois parties qui se laisse parcourir
Les Moins
  • Techniquement à la ramasse
  • Freeze et des ennemis qui apparaissent et disparaissent
  • Une IA pas mauvaise mais vraiment alternante
  • Les temps de chargement incroyablement longs et le plus souvent pas de reprise au même endroit lors d'une coupure de la console.