Tests

Far Cry 2 se paie une tranche de savane

Far Cry premier du nom a sans aucun doute gravé son nom dans l'histoire des jeux de tir en vue subjective. Crytek avait, à l'époque, su créer un titre aussi passionnant à jouer qu'intéressant techniquement parlant. Quatre ans plus tard, c'est désormais sous la houlette d'Ubisoft Montréal que son très attendu successeur voit le jour. Sobrement intitulé Far Cry 2, ce nouvel épisode quitte les tropiques et leur climat humide pour vous faire goûter à la sècheresse de la savane Africaine. Une technique encore plus au point, davantage de liberté d'action et un gameplay plus riche sont au programme de ce safari aux allures de chasse à l'homme. Cette fois, ne vous attendez pas à combattre des mutants, mais plutôt à plonger dans l'impitoyable réalité d'un conflit Africain.

Dead Space vous embarque pour l’infini de l’au-delà

Avec son optique de renouveau, Electronic Arts propose un survival-horror dans la lignée de Resident Evil, atmosphère science-fiction en sus. Dead Space démontre que, dans l'espace, personne ne vous entend crier. Ni vous entretuer d'ailleurs. A croire que les étoiles sont les clous du cercueil.

Fracture se fait mal sur PlayStation 3

Si vous avez eu une dure journée, que vos collègues se sont ligués pour vous mener la vie dure, que des embouteillages ou des transports en commun blindés ont achevé de vous rendre à moitié fou, LucasArts a un remède pour vous : un bon gros jeu d'action qui tache, Fracture. Doté d'un scénario minimaliste et d'une réalisation correcte, ce titre propose une nouveauté susceptible d'intéresser les amoureux du genre : le terraforming, afin de modifier à loisir le paysage en créant des collines, des cratères, voire des pitons rocheux. La grande classe, sauf que c'est rarement utile...

Golden Axe tranche dans le vide

"C'est dans les vieilles marmites que l'on fait les meilleures soupes". Tout le monde connaît cette célèbre maxime. Malheureusement, elle s'avère rarement vraie dans le monde artistique, et le jeu vidéo n'échappe pas à cette réalité. Grand pilier du beat'em all sur arcade à la fin des années 80, Golden Axe revient aujourd'hui dans une version HD. SEGA tente donc une sacrée passe d'arme en essayant de remettre une de ses plus grosses licences au goût du jour. Après l'échec d'un Altered Beast en 2005 sur PS2, l'éditeur nippon va-t-il réussir à convaincre face à une concurrence (à l'image d'un God of War) aiguisée comme un katana d'Okinawa ?

Hellboy n'a pas à rougir

Krome Studio est un studio d'exécutants, à leurs actifs aucune création originale. Du travail de commande expédié dans les délais. À leur charge cet Hellboy : The Science of Evil, au statut quelque peu bâtard, puisque si la sortie du jeu coïncide bien avec celle du film, rien ne semble vouloir les rapprocher. Le travail finalement trop bien effectué, démontre combien Konami a été avare, obligeant Krome Studio aux multiples sacrifices pour conduire dignement le projet jusqu'à son terme. Assurément le potentiel d'un très bon jeu, malheureusement destiné à n'être qu'un produit dérivé.

Du plaisir à l'état Pure

Comme l'ont fait les Motocross Madness à leur époque, Pure tente de chambouler l'approche des jeux de courses tout terrain en misant sur les sensations et le spectaculaire. Loin de séries telles que MX vs ATV, beaucoup plus classiques dans leur principe, le titre de Disney Interactive, développé par Black Rock Studios, propose un véritable tour de montagnes russes. Subtil mélange de course et de glisse, saupoudré de vitesse et de sauts démesurés, Pure s'annonce d'ores et déjà comme une référence. Une vague de fraîcheur pour faire face à la déferlante de jeux de courses tout terrain actuelle, souvent sans réelle saveur. Si vous avez toujours rêvé de voler, c'est le moment ou jamais !