Tests

Echec de l'opération Winback 2

L'actualité est plutôt chargée pour le genre infiltration / action. A l'heure où débarquent Metal Gear Solid 3 : Subsistence et Splinter Cell Double Agent, un certain Winback 2 squatte déjà les crèmeries. Après un premier épisode mitigé sur Nintendo 64 et PlayStation 2 en 2001, ce test est l'occasion de voir ce que la série de Koei a dans le ventre. Une série qui, même si elle ne vise pas le même public que ses camarades, fait bien pâle figure face à la concurrence.

Pirates des Caraïbes, ou la malédiction des jeux à licence

Bethesda Software vous propose un voyage épique dans l'univers de la piraterie sous la forme d'un beat them all pour coïncider avec le passe-temps de l'époque : l'escrime. Problème : vous savez que "jeu à licence" et "qualité" ne font pas souvent bon ménage... Alors, La légende de Jack Sparrow est-elle l'exception qui confirme la règle ? Pour éviter tout effet brutal de désillusion, reprenez un peu de rhum avant de lire la suite.

Just Cause et ambition démesurée

Avec Just Cause, Avalanche et Eidos réunissent tous les ingrédients pour obtenir le jeu absolu : gameplay à la GTA, décor paradisiaque, surface de jeu immense et surtout les cascades les plus vertigineuses jamais vues dans un jeu vidéo. L'ambition suffit-elle à donner des ailes ou faut-il préparer son parachute en vue d'un atterrissage en catastrophe ?

Le dernier samouraï de SNK

Samurai Shodown (Samurai Spirits en version originale) est une série mythique de jeux de combat en 2D. Créée par SNK au début des années 90 pour sa Neo Geo et pour les bornes d'arcades, elle fait partie des séries qui ont construit le genre aux côtés des Street Fighter et autres Fatal Fury. Alors, porté par la mouvance actuelle, le cinquième volet est aujourd'hui réédité sur PS2. Clairement teintée de culture japonaise, la série est passée de belle fleur de cerisier, source d'inspiration en son temps, à un regretté amas de pétales fanés. Revue en détail.

Let's Make a Soccer Team, simulation de Bernard Tapie

Difficile de se faire une place dans le petit monde du jeu de management. Deux méthodes sont préconisées pour s'imposer. Soit il faut s'attaquer à l'ogre Football Manager et à son bras-droit L'Entraîneur. Soit l'éditeur choisit de lancer un jeu fourre-tout et moins profond à la PES Management. Dans Let's Make a Soccer Team, vous n'êtes pas uniquement entraîneur d'un club à la dérive. Vos tâches vont du marketing à la formation, en passant par les relations presse et le recrutement. Et qui de mieux que Bernard Tapie pour nous parler de ce pot-pourri footbalistique ?

Micro Machines V4 : mettez le feu dans votre salon

Les Micro Machines font partie de l'histoire du jeu vidéo. Apparue il y a une dizaine d'années, la série a su s'adapter graphiquement et dans son gameplay sans perdre son esprit originel. A l'instar des Mario, chaque épisode donne une forme intéressante, sans révolutionner le fond pour autant. Les évolutions sont toujours bien pensées et la horde de fidèles qui constitue son public reste accroc. Alors, cette fois encore, le ton est donné. Pas de gros changements techniques, pas de réglages de la voiture en profondeur, même pas la pression des pneus. La recette est la même : du fun et encore du fun !