Tests

Pokémon Perle Scintillante

Faire un remake c'est bien, mais de qualité c'est mieux

Vous aimez partir à l'aventure accompagné de mignonnes petites créatures ? ILCA a réalisé pour vous Pokémon Perle Scintillante. Remake des versions Perle et Diamant sorties en 2007 en France, ILCA vous propose une nouvelle version de ses jeux qui ont marqué votre enfance. La nostalgie est-elle au rendez-vous ? Nous allons voir ça !

Marsupilami : Le Secret du Sarcophage

L'adaptation sur la bonne voie

Après un petit tour dans la forêt maudite avec The Smurfs, Microïds nous embarque à la poursuite de son trio autour de la bande dessinée francophone grâce à Ocellus Studio. Le voyage se poursuit avec Marsupilami : Le Secret du Sarcophage, qui vous propose d'incarner un marsupilami de Franquin, dans un jeu de plateforme coloré et familial. Et c'est parti pour un petit tour en Palombie.

Toem

Il a presque tout d'un grand format

Toem a tout pour séduire : une direction artistique légèrement cartoon tout en noir et blanc, un principe de départ qui n'est pas sans rappeler quelques grandes aventures comme celles de Pokémon, et un twist intéressant : le passage de la 3D isométrique à la vue subjective pour immortaliser une scène avec votre appareil photo. Pas tant pour alimenter votre album souvenir que pour résoudre des mystères et rendre service aux individus croisés sur votre route. Alors, arrivés au bout de la pellicule, est-ce que Toem fait bonne impression ?

Metroid Dread

C'est dans les vieux pots...

Par sa rareté et sa singularité, la saga Metroid est une de celles, chez Nintendo, qui suscite le plus la curiosité, l'impatience et l'excitation. Au moment où le genre du Metroidvania connaît son heure de gloire, autant dire que Metroid Dread, nouvel épisode en 2D de la licence qui a donné son nom à toute une catégorie vidéoludique, est scruté avec une rare intensité et quelques interrogations. Le maître sera-t-il à la hauteur de ses brillants élèves ? Nintendo peut-il renouveler un genre qu'il a contribué à créer ?

Quake (Enhanced)

Papy fait de la résistance

1996. L'association Familles de France a des sueurs froides tandis que les joueurs PC assistent à une nouvelle révolution : Quake pousse les limites du FPS encore plus loin, pourtant largement explosées quelques années plutôt par id Software avec Doom. C'est fluide, ça va vite, c'est nerveux, ça crache des clous sur des démons sanguinolents, c'est sans limite. C'est magique. 2021 : Quake (Enhanced) est porté sur une multitude de supports avec pour ambition de faire revivre à 120 images/seconde et avec une flopée d'extensions les heures glorieuses du titre. Et pour la première fois : le mode multijoueur est crossplay. Concrètement, oui, les joueurs Switch peuvent fricoter à coup de lance-roquette avec les joueurs PC.